Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com

Sexcam

Annonce sur un site de rencontres

Photo volée ici

http://www.poringa.net/posts/imagenes/1860418/Preciosas-Tetas-Imperdible.html

 

 

 

Les escrocs utilisent les réseaux sociaux facebook, hi5, netlog, etc., pour monter de toute pièces leurs personnages fictifs. Ils copient photos, vidéos, informations personnelles, mises en ligne dans la majorité des cas de façon abusive par des utilisateurs peu sensibilisés aux risques liés à Internet.

Une fois le personnage créé (photos, histoire, identité, etc.), reste à trouver l’une des pièces essentielles de l’escroquerie: "la vidéo aguichante", sorte d’appât. Les criminels se procurent de longues séquences vidéos très aguichantes, présentant dans la majorité des cas jeunes filles aux formes généreuses (généralement des actrices de films pornographiques ou mannequin pour contenu d’adultes); trouvées sur les sites de tchat pour adultes ou des sites pornographiques. L’une des subtilités de cette technique est de sélectionner des vidéos dont le décor porte manifestement à croire que la scène se déroule dans un endroit privé (chambre d’hôtel, appartement privé, etc.), le tout pour créer l’illusion d’être en contact avec une fille qui propose de partager un moment coquin "intime". Nombres de personnes (hommes)  tomberaient dans le panneau, tant les éléments corroborant les dires de l’escroc sont concordants.

 

 

 

L’escroc propose à sa future victime d’entamer une conversation par webcam; au cours de   laquelle il diffuse via l’outil de conversation (skype, msn, etc.) les séquences vidéos aguichantes, en vue de faire croire à sa victime qu’il entame un tchat-sexy (strip tease, actes sexuels explicites, etc.). L’escroc prétend toujours avoir un problème de micro, car bien évidemment il prend le soin de supprimer le son de la vidéo, afin de ne diffuser que les images. Il invite alors son interlocuteur a lui emboîter le pas, c’est-à-dire se dévêtir, se masturber, et c’est de là que part le déebut des "ennuis".

 

 

En effet, l’escroc n’a plus qu’a enregistrer d’un seul clic et à l’insu de sa victime, l’ensemble de la conversation vidéo. Une fois les vidéos compromettantes en sa possession, l’escroc réclame alors le versement de sommes d’argent sous menace de diffuser les vidéos sur Internet (Youtube, Youporn, etc.)! I

 

 

 

 

Sexcam testée

 

Profil du brouteur sur " Smail.fr "

http://www.smail.fr/profil/alexia1987

Deja Bretagne / Indre !!!

 

 

Pseudo Skype

Alexia-boeuf29

 

Chercher l'erreur !!

 

 

Autres extraits provenant de Skype